Thionville 03 82 53 09 09
Metz 03 87 18 37 20
Habiter
Edition
Sep 2017

Nouvel article dans le Républicain Lorrain

Sur le site de Bon-Secours à Metz : 450 logements à vendre !

D’ici 2019, le nouveau quartier Cœur impérial aura poussé sur l’emprise de l’ancien hôpital Bon-Secours. Alors que la démolition s’achève, la commercialisation des 450 logements va bon train. On fait le point.

Alors que les engins de chantier sont toujours à l’œuvre pour déblayer les 50 000 m³ de gravats de l’ancien hôpital Bon-Secours, la commercialisation du Cœur impérial qui doit s’élever sur cette emprise de deux hectares va bon train. Un petit tour à la Maison du projet, sur le parvis de l’église Sainte-Thérèse, permet de se faire une idée en 3D des 450 futurs logements et peut-être d’acquérir un bien. « Plus de la moitié des lots sont déjà réservés. Depuis le début du projet, tout se déroule très vite ! », s’enthousiasme Richard Lioger, premier adjoint de Metz en charge de l’urbanisme. « Les promoteurs qui envisageaient de démarrer par tranches pourront enclencher de front une grosse partie du projet dès septembre. [… On trouve encore tous les types de logements, du studio au cinq-pièces et il est encore possible de composer son appartement. »

On fait le point avec les promoteurs Habitat Promotion (75 % des programmes) et Claude Rizzon (25 %).

Elogia Impérial, la résidence seniors de 78 lots avec piscine, boulodrome et jardin de 15 ares est déjà réservée à 55 % majoritairement par « des accédants occupants », précise Stéphane Noël, PDG d’Habitat Promotion. Le programme propose des T2 à partir de 45 m² et des T3 à partir de 60 m² ainsi qu’une salle de vie de 500 m². Les lots se vendent entre 140 000 € et 240 000 € selon la taille. « Les acquéreurs apprécient les charges maîtrisées, soit 100 € sur un T2 et 130 € sur un T3 pour l’entretien des parties communes et du jardin, les énergies et le gardien. » Les investisseurs représentent un tiers des acquéreurs. « En louant 10 €/m² pour un 45 m², le propriétaire propose une location à 450 € au cœur du quartier Sainte-Thérèse avec 500 m² de commun et 100 € de charges, c’est un produit très intéressant », vente le promoteur.

Le Régent, rue Charles-Abel, avec une architecture inspirée des immeubles parisiens du début du XXe siècle, présente 54 logements du T2 au T5 dont plus de la moitié est vendue. La fourchette des prix est comprise entre « 139 000 € pour un T2 de plus de 55 m² à 500 000 € pour un appartement de plus de 120 m² en attique avec terrasse de 60 m² », détaille Stéphane Noël.

L’Amiral, rue Ambroise-Paré, propose 36 logements avec deux entrées. Réservée à 55 %, cette résidence à l’allure moderne « s’inscrit particulièrement dans les volumes environnants. Tout notre projet est en phase avec le quartier », appuie le PDG d’Habitat Promotion.

Le Monarque, cette résidence phare du projet s’élèvera face à l’église Sainte-Thérèse. Ses 75 logements ne seront mis en vente que fin juin. « la construction est décalée de six mois. Nous avons besoin de cette emprise pour faire du stockage de chantier », précise Stéphane Noël.

Résidence LogiEst. L e bailleur social a acheté 82 logements au promoteur principal.

L’Hermine. Le promoteur Perl spécialisé dans le démembrement social a acquis 30 logements dans la résidence l’Hermine qui seront exploités par LogiEst et achetés en nue-propriété par des épargnants. La commercialisation démarre ce jeudi 8 juin ( lire ci-dessous ).

Le Gouverneur, la résidence de Claude Rizzon prendra place à l’angle de la rue de Verdun et de la place Philippe-de-Vigneulles. Plus de 40 % des 84 logements sont déjà réservés, selon François Zieger, en charge de la promotion immobilière. Vendus autour de 3 600 €/m² et jusqu’à 4 400 €/m² pour un cinq pièces de 120 m² au dernier étage avec grande terrasse, deux garages et cellier, ils offrent « des prestations de grande qualité. Ils intéressent notamment une clientèle de 50 à 60 ans qui attendait une opération agréable dans un beau quartier pour acheter un appartement. La situation exceptionnelle du Cœur impérial encourage la décision ».

Céline KILLÉ.

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-ville/2017/06/07/sur-l...